Les amis de Saint Joseph de Boufarik
Interface privée
Version imprimable Version rtf
Vous êtes ici : Accueil > Des nouvelles d’Algérie

L’Eglise d’Algérie ne cache plus son inquiètude.

Vivre nos solidarités en Algérie : Lettre des évêques d’Algérie aux communautés religieuses des quatre diocèses.

Chers amis,

" Le Monde", "La Croix", des quotidiens en province, début Mars, se sont fait l’écho de difficultés rencontrées ces derniers temps par la petite église en Algérie. Pour nous qui avons eu tant de joie à être accueillis de 64 à 76 à Boufarik pour enseigner, qui avons eu tant et tant d’amis musulmans dans la population, parmi les parents d’élèves,et maintenant parmi d’anciens élèves retrouvés, nous avons été à mille lieux de penser à vouloir proposer alors à chacun de nos amis musulmans de se convertir ! Ceux qui étaient avec nous le savent bien !

Nous avons surtout voulu à l’époque et nous continuons à vouloir "respecter chacun de nos amis d’hier et d’aujourd’hui, dans son identité religieuse et dans sa recherche personnelle", comme l’écrivent aujourd’hui les évêques en Algérie.

Comme chrétiens, nous avons aussi beaucoup beaucoup reçu de nos amis musulmans, en ayant accepté d’être solidaires avec eux, pour être au service de l’enseignement, dans les écoles chrétiennes de 62 à 76, selon le souhait de l’Algérie après l’ indépendance. Nous en rendons grâce, aujourd’hui encore.

Nous aussi, nous voulons pouvoir poursuivre le partage avec nos amis des deux cotés de la Méditerranée dans le respect de nos cultures, nos traditions, nos croyances.

Jean Claude Mourot

En document la dernière lettre des évêques.






Le mardi 18 mars 2008 par Mourot Jean Claude

Dans la même rubrique : L’après-pétrole se prépare aujourd’hui pour l’Algérie Décès de Rabah Bouhadja : mail de Gilles Nicolas et Nécrologie dans la Semaine Religieuse d’Alger ( Septembre 2005) Article sur la Rencontre de Budelière " Rencontre de l’Algérie et de son Eglise " LE 12 JANVIER C’EST LE JOUR DE L’AN BERBERE Tibhirine POUR QUE LA JEUNESSE NE FUIT PLUS LE PAYS... De l’Internat à l’Internet Hamoud Bouhadja, Mes Meilleurs Voeux pour tous ! De chez soi on s’est vu et on s’est parlé... DECES DE MON PERE LE 04/01/2014 Mohamed Bellal témoigne de son passage à St Joseph 1967-1971 Noureddine Lellouchi 74/76 Décès de Boualem Khemici Février 2017 Décès de Si Salah Hammoudi 28 Novembre 2016. Aicha Guermas : une bonne nouvelle d’ elle . Ouahioune Abdelkader-Kamel 67/71 nous écrit. Belkacem Mouentri 73/75 nous écrit : 6 élèves de la classe CE2A en 68, 49 ans après se retrouvent ! Saad Nacer Eddine 67/71 ? Belkadi Sid Ahmed Abdelaziz écrit au site Noureddine Lellouchi 74/76 : une réaction aujourd’ hui... Des messages retrouvés dans le site, oubliés pour la publication ! ! ! Hamlat Kamel écrit de nouveau SE BIEN LOGER A VIE... TOUR DE FRANCE TOUR DE MAGIE Message de Nasreddine Bentouati à Mr Guy Amosse Message de Douidene Mohamed 69/76 Jean Paul Cicéron 69/71, Jean Pierre Delattre 64/67 nous ont quittés. Hamlat Kamel 72/76, Ouahioune Abdekader 67/71, Sadi Boualem 62/64
PAGE 1
Page 2
Page 3

Dernières discussions sur le forum de cet article

Répondre à cet article

Forum de l'article
  • > L’Eglise d’Algérie ne cache plus son inquiètude.
    30 mars 2008, par OUAHIOUNE
    Bravo Monsieur Jean Claude MOUROT ! Vous nous donnez une bonne leçon de tolérance entre les réligions... A Saint Joseph,je me souviens bien des maitres d’arabe qui nous enseigner le coran et le hadhit et lorsqu’on sortait de la classe à la récréation dans la cour,la statut de la vierge marie nous ne posait pas probléme car on savait bien ce que c’était la réligion de nos maitres de français qui s’abstenaient à nous l’apprendre car ce n’était pas dans nos programmes scolaires... Mais chez nous en privé,personne ne peut nous empécher de lire les autres livres saints par curiosité... Se convertir d’une réligion à une autre est une question personelle... Voir une synaguogue,une église,une mosqué et toutes autres temples dans une même artére d’un village ou d’une ville est la plus belle preuve de tolérance entre tous les croyants qui peuvent dialoguer dans une liberté totale sans s’agresser même verbalement et pourquoi pas s’inviter les uns les autres chez soi autour d’un repas copieux en respectant bien la cuisine réligieuse de chacun... Et c’est comme ça que la paix devient éternelle sans jamais que la guerre revienne...
    Répondre à ce message
Spip Site en Kit